-
CHAMPION DE FRANCE DE MAGIE
       Magie général - Mentalisme - Numéro visuel - Anniversaires - Mariages - Inauguration 
Comités d'entreprises - Campings - Villages Vacances - Arbres de Noël - Spectacles Enfants - Adultes

DAVID MARKS

Magicien Professionnel

Télévision

Internationales

Bruxelles, Anderlecht, Nivelles

(Belgique)

Luxembourg

Luxembourg

Friboug, Genève, 

Casino de Montreux

(Suisse)

Tcheliabinsk 

(Russie)

Radio :


FRANCE :

Paris, Grenoble, Nevers, Lyon, Caen, Argeles, Marseille, Coutances, Saint-Lô, La Rochelle, Montluçon, Saint-Priest, Romans sur Isère, Bourg-de-Péage, Calvi, Saint-Nazaire, Lisieux, Toulouse, Millas, Lille, Evian-les-Bains...


BOBINO - PALACE GEORGE V - HÔTEL DE VILLE DE PARIS - 

COUNTRY CLUB DE GENEVE - CASINO DE MONTREUX - HÔTEL HERMITAGE...


Référence N°1 du Camping

L’ascension de David Marks, un magicien déterminé 

Mentalisme, close-up, numéros de magie avec participants… C’est le quotidien de Cédric Guillaume, magicien professionnel, plus connu sous son nom de scène, David Marks. S’il a commencé la magie en août 2006 en vacances, David s’est professionnalisé en 2012. Retour sur son parcours atypique !

 

Durant 2 ans, il a travaillé sa magie avec des livres ainsi que des VHS et des dvds, sur le close-up pour commencer. Grâce à des discussions sur internet avec des magiciens, Cédric a fait plusieurs concours de magie afin d’en découvrir plus sur ce monde très fermé et de fil en aiguille, il est passé au numéro scénique.

 

Sur scène, dans son show solo, David Marks travaille seul mais en coulisse c’est un travail d’équipe. Il met à contribution des membres de sa famille notamment ses parents et sa compagne. Chacun à son “petit” rôle mais chaque rôle est important. Il faut gérer la logistique lors des grands déplacements, les musiques, les critiques sur des nouveaux numéros, apporter des idées de mise en scène, etc. Une réelle affaire de famille !

Quelles ont été vos motivations pour exercer ce métier ?

 

Quand j’ai commencé en 2006, je n’avais pas du tout à l’esprit d’en faire mon métier. L’émission “Le plus grand cabaret du monde” a fait partie des éléments qui m’ont poussé à vouloir aller plus loin. 

 

Ensuite les motivations ont été surtout avec la famille et les amis, qui me trouvaient doué. La façon dont j’apprenais, la façon de manipuler les cartes et les objets. Puis la grande motivation a forcément été le retour du public lors de mes premiers spectacles dans des salles avec un public plus large et des gens que je ne connaissais pas.

 

David, quel bienfait tire t-on de la participation à un championnat de magie ?

 

Les bienfaits de ma participation aux championnats de France sont nombreux, à commencer par la multiplication des appels des clients pour m’embaucher, environ 2 à 3 fois plus durant une certaine période.

 

C’est aussi un gage de qualité de mes services, car par la suite j’étais encore plus exigeant dans mon travail. Il n’était pas question de réaliser une prestation moyenne. Je ne suis pas embauché uniquement pour réaliser le numéro des championnats de France mais pour réaliser un spectacle complet d’une heure voir 1h30. 

 

Les championnats m’ont aussi apporté un élément qui me restera, que je garde précieusement dans une vitrine… Mon trophée !

 

Quel est l’outil favori du magicien que vous êtes ? Pourquoi ?

 

Au vu des retours que j’ai, peut-être dû à ma formation Bac Pro Commerce, c’est le relationnel avec les gens sur scène ainsi qu’avec les gens qui m’emploient. Tout faire pour que les gens se sentent à l’aise sur scène, apporter de l’humour quand il le faut. 

 

J’aime beaucoup avoir une grande part d’improvisation car des personnes veulent “déconner” avec moi sur scène, si la mise en scène d’un numéro le permet. Il est important de bien choisir le spectateur qui doit participer à un numéro. 

 

Donc pour répondre concrètement, je dirai que je suis très sociable et que je m’adapte aux conditions

 

Qu’éprouvez-vous quand vous montez sur scène ?

 

Les sentiments sur scène se mélangent suivant le numéro que je fais. Lorsque je suis en plein spectacle je suis concentré dans ce que je fais, dans ce que je dis. J’essaie de tout faire pour que les gens dans la salle et les personnes sur scène s’amusent autant que moi. Il y a également un certain plaisir lorsque l’on voit le regard des gens et qu’ils se demandent comment cela fonctionne.

 

C’est en fin de spectacle, pendant et juste après mon final que les sentiments sont les plus forts. En effet, les gens ne s’en rendent peut-être pas compte mais les artistes se nourrissent des applaudissement, d’une standing ovation, des cris, etc. L’artiste se donne énormément sur scène pour divertir le public, et le public lui rend avec les applaudissements.

 

J’aime également le moment des dédicaces qui se déroule en fin de spectacle, qui est un moment particulier où chaque personne me dit quelques mots sur ce qu’il a pensé du spectacle, un moment dans lequel je peux avoir quelques mots de remerciements pour eux, d’être venu et surtout d’avoir apprécié mon travail.

 

Quels souvenir gardez-vous de vos premiers tours de magie ?

 

Je me rappellerai toujours de mon premier mini spectacle que j’ai réalisé pour l’anniversaire du petit frère d’une amie. J’avais fait 30 minutes d’animation. 

 

Certes c’était des tours très basiques, d’ailleurs certains tours de l’époque je les explique lors de cours de magie. C’est toujours très nostalgique que je repense au tout tout début. C’était un excellent moment qui m’a donné envie de poursuivre sur cette voie !

 

Un grand merci à David Marks qui nous a donné quelques informations sur son activité de magicien. Si vous avez aimé cet article et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à faire un tour sur son site david-marks.net !


Les autres articles de Presse :